Atout Sport

 

La périostite tibiale.

 

 La périostite tibiale, appelée également périostose ou chronic shin splin., est un syndrome douloureux de la partie interne du tibia, qui s'observe le plus souvent en athlétisme et plus précisément chez le coureur à pied.

Ce syndrome douloureux est dû à "un surmenage du tibia" au niveau de son bord postéro-interne.

 

En effet, au niveau de ce bord postéro-interne du tibia, plusieurs formations aponévrotiques et musculaires viennent s'insérer, créant ainsi une zone osseuse (et périostée) très sollicitée.

Ainsi lors d'un excès d'activité cette zone d'insertion peut souffrir et générer des douleurs, dont la cause est discutée:

  • Pour certains, il s'agiraient de microfissures de la corticale osseuse, à rapprocher donc d'un début de fracture de fatigue.
  • Pour d'autres, il s'agirait d'une inflammation du périoste au niveau des insertions aponévrotiques : encore appelée enthésopathie.
  • Le plus probablement, pourquoi pas des deux ?

 

 La douleur est d'apparition progressive, augmentée par l'activité sportive, persiste au repos et tend à diminuer après quelques heures de repos, du moins au début. La palpation de ce bord interne du tibia retrouve un zone douloureuse.

Il ne faut pas confondre cette douleur avec celle :

A l'interrogatoire du sportif , il apparaît une reprise précipitée ou un excès d'entraînement , ou encore une pratique inhabituelle sur terrains "durs".

La scintigraphie osseuse permet de faire le diagnostic.

 Le traitement repose sur :

  • le repos complet de 3 semaines, associés à des anti-inflammatoires et de la glace.
  • des séances de kinésithérapie à base de physiothérapie sont possibles.

 

Retour

Sommaire