Atout Sport Le kyste poplité, le syndrome tibial antérieur, les crampes musculaire, une douleur des adducteurs.

 


Une douleur derrière le genou

Votre gène douloureuse évoque un kyste poplité. C'est à dire une "hernie" de la capsule articulaire vers l'extérieure.

  

Ce kyste poplité est souvent le témoin d'une souffrance à l'intérieur du genou, et le plus souvent d'une atteinte d'un ménisque.

Ainsi, le ménisque souffre, l'articulation se défend en produisant plus de liquide synovial, ce qui crée un hyperpression dans la cavité et ce qui pousse du liquide par cette hernie.

Il serait intéressant pour vous de faire une échographie, qui permettrait de faire le diagnostic de kyste.

L'évolution de ce kyste se fait : soit vers la guérison spontanée (le liquide repasse dans l'articulation), soit vers la rupture du kyste ( et tout rentre dans l'ordre), soit vers la persistance, et il faut alors ponctionner le kyste.

Pour éviter la récidive, il faut également soigner le ménisque souffrant ( prendre l'avis d'un chirurgien orthopédiste )

Quant à la douleur apparue dans le fessier, elle est peut être due à un phénomène de déséquilibre au niveau du rachis lombaire, engendrée par une compensation due à la douleur du genou.

 

 RETOUR

 

 

 

 

 


Le syndrome tibial antérieur

 

Regardons une "coupe" au milieu de la jambe.

 

Au niveau de la loge antérieure (plus précisément antéro-externe), il existe 3 muscles qui cohabitent dans un espace restreint.

Cet espace est limité par :

Tous ces éléments (os, aponévroses et membrane inter-osseuse) sont inextensibles.

 

Chez certaines personnes, l'activité physique un peu intense entraîne un údème de ces muscles qui, prisonniers de ces aponévroses inextensibles, vont comprimer le nerf et l'artère et générer une douleur.

Deux tableaux sont possibles :

L' opération chirurgicale (aponévrotomie.) consiste à inciser l'aponévrose dans sa longueur et ainsi redonner de l'espace de liberté aux muscles.

Après cicatrisation vous allez pouvoir reprendre le sport et ce au même niveau qu'était le votre.

D'un point de vue esthétique la cicatrice au niveau de la peau sera minime( par une petite incision le chirurgien passe sous la peau pour aller sectionner l'aponévrose).

Quant à la douleur derrière le mollet, elle disparaîtra avec la libération de cette loge antéro-externe.

 

  Retour

 

 

 

 



Douleur des adducteurs, suite à un traumatisme.

 

 Il aurait été intéressant de savoir, comment vous avez chuté ou encore l'existence d'un éventuel point d'impact, qui aurait pu porter votre cuisse violemment en abduction ( c'est à dire vers l'extérieure ).

Je pense que des radio ont été réalisées aux urgences pour éliminer une fracture ou un arrachement osseux minime.

Le diagnostic de claquage est possible, et alors une phase de récupération de 15 jours à trois semaines est acceptable.

Une échographie à trois jours aurait été utile. N'hésitez pas à en demander une si les symptômes persistent.

Un autre diagnostic possible serait celui d'une " pubalgie " traumatique.

C'est à dire qu'un choc latéral à l'intérieur de votre cuisse aurait pu entraîner une dysfonction au niveau de votre bassin et même de votre rachis dorso-lombaire.

Dans cette hypothèse, une consultation chez un médecin ostéopathe apporterait une solution.

Retour

 



Crampes musculaires

 

Les causes possibles de crampes musculaires sont multiples, et parfois il n'est pas aisé d'en retrouver l'origine. Et dans ces cas là, il est possible de prescrire un peu de quinine, ou d'autres médicaments ( calcium, magnésium, vitamine B6...etc ).

 

Personnellement, du moins dans le domaine du sport, je suis contre la prescription de médicaments pour prévenir quelque chose !!

 

Par ailleurs, il est possible d'imaginer que la quinine, à partir d'une certaine dose ( importante ) puisse entraîner des troubles de la thermorégulation, des troubles de la conduction cardiaque, des vertiges et bourdonnements d'oreille.

 

Vous parlez de la prévention de crampes en début de saison, peut être devriez vous revoir votre programme de reprise ?

 

Les crampes musculaires ( mini-cours )

Retour