Atout Sport 

 

Introduction


Comment définir le sport ? ? ?


Nous pouvons dire : une activité physique basée sur la

répétition d'actions motrices programmées

dans un but ludo-compétitif.

 

Cette définition,bien que simpliste, pose plusieurs questions. Et, nous allons le voir, renferme à elle seule les réponses !!!

 

 

Une répétition d'actions motrices ? ? ?

Cette répétition de gestes identiques (apprentissage, entraînement, compétition), mettra en jeu les mêmes articulations, tendons et muscles (selon la spécificité du sport pratiqué). Dés lors, il est logique de voir apparaître en cas d'entraînements intensifs ou répétés, une pathologie de surmenage : tendinites, fractures de fatigue, contractures musculaires et nous en reparlerons : une lassitude morale).

Ainsi, bien souvent, le meilleur traitement d'une blessure sportive repose, et ceci en toute logique, sur le repos et la patience. Oui, je sais plus facile à dire qu'à faire !!?? mais pourtant c'est l'évidence même.

Ainsi, à l'encontre du "sport loisir", le sport de compétition est traumatisant........ mais, je suis d'accord avec vous reste essentiel à l'accomplissement de l'être humain.

A ce niveau le rôle des éducateurs est primordial : amener des sportifs à un épanouissement tout en préservant leur intégrité physique et psychologique (et surtout ne jamais oublier que l'enfant sportif n'est pas un adulte en miniature et devra donc bénéficier d'entraînements et de compétitions adaptés a son âge).

De même, il faudra se méfier d'une "spécification" trop précoce chez un enfant.

 

 

Programmées ?

Chaque séquence motrice (comme par exemple une frappe du pied gauche ), doit être apprise et intégrée sous forme d'un programme moteur au niveau du système nerveux central (du cerveau ) et devra être restituée rapidement et correctement lors d'une mise en situation (par exemple une position de frappe au but).

Apprise et intégrée ???

Tout le monde ne sera pas capable de cela (nous connaissons tous des enfants ou des adultes, avec de telles difficultés que nous qualifions à juste titre de manque de coordination). (Ou encore, au football, sport que je connais bien: "il a les pieds carrés" !!!)

Le cerveau détient donc ce programme moteur appris et adapté à de nombreuses situations de terrain.

Nous voyons là toute l'importance de l'acquisition d'un bon programme moteur (c'est à dire d'un bon apprentissage de la technique de base. En effet si certaines séquences du programme moteur sont mal enregistrées chez un enfant il sera presque impossible de le modifier ou de l'améliorer à l'âge de l'adolescence.

 

 

Ludo-compétitif ?

Le "jeu" doit toujours être présent , faute de quoi une lassitude morale s'installe et empêchera l'apprentissage ou la restitution correcte du geste.

Ainsi je le confirme !!! les sportifs ont bien un cerveau, et ce dernier a une part prépondérante dans la performance sportive.

En effet, nous le savons bien, un sportif avec des problèmes dans sa vie personnelle ( il a la ''tête'' ailleurs ) réalise bien souvent des contre-performances.

 

 

Toutes vos remarques, précisions ou questions seront les biens venues .mailto:doc.doc@wanadoo.fr

 Voir LE FORUM

Retour au sommaire // Vous avez la parole // Les mini cours //