La famille hypocrite.

 

 

Non, ce n'est pas le jeu des sept familles, nous allons, seulement essayer de mettre en place les différentes parties prenantes du dopage qui concourent à cette hypocrisie et, à ce fléau du sport.

 

Au centre le sportif et sa psychologie. En effet les sportifs sont bien souvent 'fragiles' face à leur sport, ils ont l'angoisse de la performance, ils demandent à être 'rassurés'…et évidemment ce n'est pas le monde qui manque pour les 'encadrer'…du moins tant que les résultats sportifs et l'argent sont au rendez-vous.

 

Nous voyons, ici, s'ébaucher un cercle vicieux :

  • Le sportif fait confiance à son encadrement (c'est presque une nécessité pour lui ! !).
  • L'encadrement a besoin du sportif (c'est son 'gagne pain').
  • Mais tout ce 'bonheur' est assujetti aux bons résultats ! ! !

    Et autour de ce cercle familial nous trouvons DALLAS et son univers impitoyable, c'est à dire l'argent.

  • Les sponsors qui investissent et demandent des retombées financières.
  • Les médias qui retransmettent l'événement à prix fort (droits de retransmission), et demandent du spectacle.
      D'ailleurs certaines sociétés télévisuelles sont directement investies dans le milieu sportif.
  • Sur un autre registre, n'oublions pas l'enjeu national (rien de tel qu'une petite médaille pour redorer le blason).
  • Dernier élément, et pas le moindre : 'nous tous'.
      Nous voulons du spectacle, et bien, 'ils' nous en donnent.

     

    * * * * *

     

    Tout cela explique pourquoi les sportifs ne se dopent pas ! ! ! ! Ou alors à 'l'insu de leur plein gré' ! !

     

Je m'explique :

Comme nous l'avons dit le sportif est 'en plein' dans son sport et fait confiance à son entourage. Mais je n'ai jamais dit que les sportifs étaient des idiots. En d'autres termes si vous dites à un sportif : " on va te doper ".

    Il répondra : " jamais, pas question ".
    Mais si vous savez lui présenter l'affaire :
    • " Il te faut un suivi médical "
    • " tu as besoin d'un rééquilibrage hormonal, ton taux de testostérone s'abaisse après une compétition "
    • " ton taux d'hématocrite est un peu bas par rapport à la moyenne, on doit régulariser cela "
    • " ce ne sont que des vitamines "
    • …etc…

    Alors le sportif prend tout ce qu'on lui donne, il a confiance en son entourage. Et, s'il est pris par un contrôle positif, il niera farouchement, sûr de ne s'être jamais dopé.

    Oh, évidemment au fond de lui, il a quelques doutes, mais:

    • " les bons résultats sportifs sont là " ou alors:
    • " avec tout l'argent que je gagne, c'est pas le moment de faire des histoires ".

    Nous verrons plus loin que ces doutes et ces conduites d'aides médicamenteuses peuvent amener les sportifs à de graves désordres psychologiques.

    Pour conclure, ne nous voilons pas la face, dés que l'argent ou l'enjeu national entre en scène, le dopage est présent.

 

 

Vos commentaires: mailto:doc.doc@wanadoo.fr

Voir LE FORUM

Les troubles psychologiques dus au dopage.

Les produits dopants et leurs risques.

Retour au sommaire.