Atout Sport

 

 

Déchirures musculaires

 (Il est conseillé de revoir Les muscles avant de s'attaquer à ce chapitre.)

 

 

Mécanismes

Les accidents musculaires (contusion, élongation, claquage) peuvent être produits selon différents mécanismes:

Direct :

 

Les causes

 

Régénération musculaire

Voyons les différentes étapes de reconstruction d'un tissu musculaire abîmé.

-1-Envahissement du foyer lésionnel par des cellules qui nettoient les fibres musculaires détruites ( c'est la réaction inflammatoire )

-2- Prolifération de cellules de régénération qui fusionnent en ligne et créent de nouvelles fibres musculaires

-3-Formation du tissu cicatriciel

Donc en toute logique un bon traitement doit respecter :

  1. la réaction inflammatoire (ne pas l'empêcher).
  2. l'alignement des cellules de régénération
  3. le tissu cicatriciel

 

Le traitement des accidents musculaires

Traitement sur le terrain

Glace et uniquement de la glace ( tout massage sera formellement proscrit ) +++

Si l'accident parait grave ( douleur en "coup de poignard" par exemple):

Les 3 jours suivant

Repos plus ou moins strict selon le cas.

Poche de glace appliquée 20 minutes sur la région blessée, protégée par une serviette pour éviter les brûlures de la peau par la glace. Refaire cette application 4 à 5 fois par jour.

Durant cette période il faut éviter les médicaments anti-imflammatoires. Ils peuvent gêner la phase de nettoyage de la déchirure musculaire et retarder la cicatrisation; de plus ils peuvent favoriser un saignement de la lésion.

En cas de douleur importante; prendre des antalgiques du type Paracétamol.

 

Echographie le 3ième jour.

 

72 heures après l'accident, elle permet le bilan des lésions et déterminera la conduite du traitement. Faite avant les 72 heures, l'échographie, gênée par le saignement, ne permet pas de conclure sur la gravité de la lésion.

L'IRM, onéreuse, sera réservée aux déchirures anciennes, répétitives.

 

La classification échographique des lésions musculaires. 

 

Stade 0 ("contracture" )

Pas de fibres musculaires rompues. Souvent la "pointe" ressentie pendant le match s'est amendée durant les trois jours de repos, l'échographie sera alors inutile et le sportif aura repris prudemment son entraînement.

 

Stade I ("élongation" )

 Atteinte de quelques fibres musculaires. Le tissu conjonctif de soutien n'est pas atteint.

Traitement

Repos, chaleur et massages après 72 heures.

Reprise prudente en 4 à 5 jours

 

Stade II ( "claquage" )

 Fibres musculaires rompues

La charpente conjonctive ne parait pas lésée

Absence d'hématome à l'échographie ( c'est à dire absence d'une "poche" de sang ).

Traitement

 

Stade III ("claquage profond").

 

C'est le classique tableau d'une douleur très vive en coup de poignard avec impotence totale.

Il existe un hématome intramusculaire à l'échographie.

l'évolution dépend :

la cicatrisation sera imparfaite, ne pas hésiter à refaire des échographies

 

le traitement

 

Stade IV

 Rupture musculaire complète

L'IRM est nécessaire.

Le traitement repose sur la chirurgie.

 

La "Béquille"

La béquille est un accident musculaire comme les autres.

Il faut adopter la même conduite:

 

Dans tous les cas, en cas d'hématome volumineux ( la cuisse a doublé de volume ), très douloureux ne pas hésiter à faire hospitaliser le sportif.

 

 

 Les facteurs favorisant un accident musculaire.

 

 

RETOUR / SOMMAIRE / La consultation