Atout Sport 

 Le dopage.

 

( considérations personnelles)

Voir aussi :

 

 

 

   

Ce fléau du sport a débuté voilà bien longtemps. En fait, ses origines commencent, je le suppose, dès le moment où les hommes se sont affrontés soit pour des joutes guerrières, soit pour des jeux. (breuvages divers dans l'antiquité…alcool…etc).

Ensuite le dopage a connu une phase ( l'après guerre ) que je qualifierai de bouche à oreille, ou encore de bricolage maison et de recettes de grand-mères, mais déjà certains produits potentiellement dangereux apparaissaient. (caféine, éther, strychnine,...sang de taureau !).

Et le dopage, voilà, disons, 20 à 30 ans, a connu un tournant essentiel.

"L'enjeu économique et l'arrivée de l'argent dans le sport, me diriez-vous!"

Certes, mais pour moi il s'agit là d'une aggravation de la gangrène, plus que de la cause de la gangrène.

Le tournant essentiel du dopage est, à mon avis, la prise en charge du dopage par les "soigneurs ", constituant ainsi la première étape d'un encadrement hypocrite du sportif et, d' un dédouanement du sportif face à ses responsabilités. ("si le soigneur me donne ça, c'est que cela est bon pour moi")

 

"Toi tu fais du sport."

"Nous on s'occupe du reste."

"Fais-nous confiance."

 

Oh ! Je ne dis pas que ces soigneurs étaient des truands. Non, ils croyaient même bien faire, mais ils étaient amenés à manier des produits dont ils ne connaissaient pas les risques secondaires. Pour schématiser, ces soigneurs maniaient des bombes à retardement sans le savoir.( mort de Tom SIMPSON due à la prise d'amphétamines).

 

Et, dernière catastrophe, en même temps que l'argent a fait son apparition, le sport s'est médicalisé. Eh oui, le dopage s'est ainsi institutionnalisé et a reçu pour les sportifs un faux label de sécurité, puisque fait sous surveillance médicale.

En fait, ces médecins attirés par l'argent, ne savent pas plus, que les "soigneurs " d'antan, ce qu'ils font.

Prenons le cas de l' érythropoïetine. Aucun médecin ne peut prévoir l'impact pour demain de l'utilisation en masse qui se fait aujourd'hui, de l'érythropoïetine (EPO). Et, pour le professeur ESCANDE, (le seul qui parle "vrai " du dopage), l'EPO est une bombe à retardement pour les années à venir.

Un autre exemple nous est apporté par la créatine, dont il est beaucoup question dans le monde du rugby. Non seulement je suis persuadé de l'inefficacité de cette molécule, mais par contre son danger est bien réel. Outre des lésions rénales à court terme, il existe une possibilité de mort à long terme. En effet la créatine est une molécule d'origine animale et il existe donc un risque, que la science ne peut écarter à ce jour, "d'encéphalopathies à prions " et cela 10 à 20 ans après son utilisation(c'est à dire quelque chose qui ressemblerait à la "maladie des vaches folles " ! !).

Quant à la lutte antidopage, elle fait figure de parent pauvre dans le milieu du sport, à la limite du comique et ce malgré de nouvelles lois ; la force socio-économique du monde sportif devenant plus forte que les Etats eux-mêmes.

 

 

La liste des produits interdits peut se trouver sur le site du Ministère de la Jeunesse et des Sports. De plus ce site renferme de nombreux renseignements qui peuvent être utiles. http://www.jeunesse-sports.gouv.fr

 

A voir:

Vos réactions sur le dopage seront les bienvenues mailto:doc.doc@wanadoo.fr

 Retour au sommaire